Niveau :      
Résumé : hdparm -z || blktool reread-part

Il ne faut pas confondre ce qui est enregistré sur disque et ce qui est en cours d'utilisation par le logiciel. Ceci est valable en beaucoup d'endroits (fichiers de configuration par exemple), c'est aussi valable pour les partitions.

Lorsque vous allumez votre machine, le noyau scanne la table des partitions de vos disques une seule fois et l'enregistre en mémoire. Toute modification que vous pourriez faire par la suite ne sera pas prise en compte. Par conséquent lorsque vous modifiez une table de partition (avec fdisk par exemple), la modification n'est pas directement prise en compte. Mais il n'est pas nécessaire pour autant de rebooter. En effet, il existe un appel système qui permet de demander au noyau de relire la table des partitions. Et celui-ci est appelé automatiquement par fdisk ou cfdisk lorsqu'une modification a été faite (ouf !).

Alors pourquoi toute cette histoire me direz-vous ? Hé bien il existe 2 cas où vous pourriez avoir besoin de faire cet appel vous-même. Tout d'abord si vous êtes expérimentateur dans l'âme et que vous modifiez votre table des partitions à la main.

Ensuite, si vous modifiez un disque dont une des partitions est montée le noyau refusera de relire la table. A vous de démonter les partitions nécessaires avant de relancer la commande magique :

$ hdparm -z /dev/hda

Pour ceux qui voudraient s'ancrer dans la modernité et utiliser les nouveaux outils :

$ blktool /dev/hda reread-part

Notez que dans le cas où votre disque modifié contient '/', rien à faire, vous serez obligé de rebooter pour relire la table (à moins que vous ne soyez capable de démonter / :-). Pour ceux qui voudraient chercher, il est possible de démonter / (enfin de le remplacer par un autre) avec la commande pivot_root ...